Download Alfred Pose,... La Monnaie et ses institutions : Histoire, by Alfred. Pose PDF

By Alfred. Pose

Show description

Read or Download Alfred Pose,... La Monnaie et ses institutions : Histoire, theorie et technique PDF

Similar french books

L'invention dans les techniques: Cours et conferences

L. a. pensée de Simondon, dont Canguilhem ou Deleuze reconnurent l'importance voire l'influence, suscite depuis quelques années un regain d'intérêt. Le célèbre Cours de 1968, L'Invention et le Développement des options, que nous publions ici, ainsi que d'autres qui le complètent, enrichit considérablement par des illustrations et des views historiques larges les analyses de l'ouvrage de 1958, Du mode d'existence des objets strategies.

Additional info for Alfred Pose,... La Monnaie et ses institutions : Histoire, theorie et technique

Sample text

72. (3) A. Blanchet et Dieudonné, op. , t. II, p. 80. 22 LA MONNAIE ET SES INSTITUTIONS donc être naturellement conduit à ramener toutes ces espèces à une seule monnaie dite« monnaie de compte», en laquelle on stipulait. Ainsi l'habitude s'était instaurée de procéder comme suit dans les transactions : « 10 on comptait en une monnaie... conventionnelle, livre, sou, denier», la livre valallt vingt sous et le sou douze deniers,« et 20 l'on payait en une monnaie réelle~1 mais de prix variable, c'est-à-dire soumise à un change en monnaie de compte» (1).

Ajoutons toutefois que l'argent présumé fin était ce qu'on appelait l'argent le roi, c'est-à-dire un alliage de 23/24 d'argent et de 1/24 de cuivre. Ainsi il convient, le plus souvent, de tenir compte de ce fait lorsque l'on veut juger du titre exact de telle ou telle pièce de monnaie de l'ancien régime. Une tolérance était donnée en ce qui concerne le titre de fin requis pour une monnaie. On l'appelait le remède de loi. L'art du maître de l'atelier était évidemment de s'approprier le plus possible cette tolérance ou, suivant l'expression consacrée, de chatouiller le remède, sans toutefois tomber au-dessous de la limite.

Landry conclut donc, valablement semble-t-il, que « les enforcissements ne pouvaient point, par eux-mêmes, procurer de l'argent au roi». Ils ne lui en procuraient que lorsqu'ils étaient accompagnés d'une refonte, laquelle devait être précédée d'un (1) Landry, op. , p. 172. LA MONNAIE ET SES INSTITUTIONS décri. Il fallait, en effet,« que les espèces décriées fussent apportées aux ateliers comme billon, ce qui permettait - pour autant que le décri réussissait - de percevoir à nouveau le seigneuriage sur tout le montant du métal contenu dans ces espèces.

Download PDF sample

Rated 4.31 of 5 – based on 19 votes